Comment est née la trilogie VII

Catégories Ecriture, Expérience

Salut à tous !

 

Me voilà donc avec une question plus que commune. La naissance de ma trilogie revient très souvent. Mes lecteurs et même de simples curieux me posent fréquemment cette question.

Pour commencer, je vais expliquer VII, en quelques chiffres :

  • c’est trois tomes
  • quatre ans de travail
  • un an d’écriture
  • 6 mois de retouches et de corrections pour le premier tome
  • une illustratrice : Eloïse De Blas
  • et une correctrice : Marie-Sophie Trimbur
  • une équipe de femmes.

Concrètement du cheminement de l’écriture à la publication du premier tome, il y a eu environ quatre ans.

 

L’idée, l’inspiration

J’ai eu cette idée par hasard. J’ai toujours eu des influences mythologiques et religieuses, ce sont des sujets et des domaines qui m’ont toujours passionnés. Alors quand est venu le temps de créer mon histoire autour de Rose et Save, c’était plus qu’une évidence : j’allais utiliser un sujet que je maitrisais et que j’affectionnais : les Anges. Ma culture était déjà bien complète autour de ce sujet mais j’ai quand même effectué des dizaines de recherches. Aucun de mes travaux ne résulte sans qu’il n’y ait au préalable à des recherches en amont. Et c’est ce qui prend beaucoup de temps. J’ai lu des dizaines d’articles et de livres car je voulais respecter au mieux l’ancienne histoire (la vraie ?) des Anges/Archanges. Je voulais que ça soit le plus logique, plausible et si possible réaliste. Pour que chacun puisse s’y retrouver et s’y reconnaitre. Car sinon sans ça, pourquoi écrire une histoire dans laquelle personne ne s’y retrouve et ne peut comprendre ?

L’écriture, l’envoi du manuscrit

Après mes recherches, j’ai réellement commencé ce que j’aime le plus : écrire l’histoire. Les trois tomes sont déjà écrits -même s’il y a encore du travail sur le deuxième et le troisième-. Et tout ceci a été fait en une année. Le processus de création et d’écriture a été le plus rapide. Quand j’ai eu bouclé ma trilogie, du moins l’histoire de base, je n’avais fermement pas l’intention de la faire lire à qui que ce soit. Ou peut être mes proches.

Ce qui était une grave erreur, et ma soeur me l’a bien fait comprendre. Sous son impulsion j’ai envoyé le manuscrit de mon premier tome à plusieurs maisons d’édition. J’ai eu quelques réponses, des négatives. Quand j’avais de la chance qu’on me réponde. Puis, j’ai eu une réponse positive. Je vous épargne les détails sur ma surprise et ma joie non modérée ! Mais ça l’était, j’étais acceptée par une maison d’édition. Petite certes mais ça m’était égal, je réalisais ce que je voulais faire depuis toujours.

 

La maison d’édition

Je vous épargne les détails sanglants mais pendant presque un an et demi mon manuscrit a été en stand by. Pourquoi ? Ladite maison d’édition ne s’occupait pas de mon travail, de moi et m’ignorait littéralement. Pendant ce laps de temps, je suis partie vivre à l’étranger pendant un bon moment. Et cette période m’a encore plus donnée envie de faire ce que je désirais. A mon retour, j’ai donc décidé de contacter cette maison d’édition (même si depuis des mois elle ne répondait ni à mes mails, ni à mes appels téléphoniques). Et à ma grande surprise, j’ai pu constater qu’elle avait mis la clef sous la porte, sans même me prévenir.

Cette déception m’a juste donnée envie de me débrouiller seule (et avec des professionnels que j’aurais choisi). Me voilà donc tournée vers l’auto-édition, que je vous expliquerai en détails dans un autre article.

 

En attendant, j’espère que ce petit article sur la naissance de VII vous aura plu !

CD

 

2 commentaires sur “Comment est née la trilogie VII

  1. Je suis ravie de pouvoir en apprendre plus sur ton travail, tes recherches (que l’on ressent bien dans ce premier tome) et ton parcours dans l’auto-édition. A seulement 23 ans, je dis Bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *